André Lotterer est triple vainqueur des 24 Heures du Mans avec Audi. Alors quitte à posséder une sportive à transmission intégrale autant que ce soit l’Audi Sport Quattro.

La transmission intégrale c’est le terrain de prédilection d’Audi, la Sport Quattro à empattement court en est la plus belle interprétation.

André Lotterer au quotidien en Audi Sport Quattro

André Lotterer nous raconte son histoire avec son Audi Sport Quattro et notamment qu’il peut l’utiliser au quotidien et non comme une pièce de collection sagement endormie au fond d’un garage. Cette Audi Sport Quattro est une version civile dérivée de celle qui faisait terreur en rallyes dans le Groupe B, seuls 164 exemplaires furent assemblés pour la route. Pour les autres moins chanceux et/ou fortunés, le coupé Audi Quattro permettaient d’avoir le plumage sans le ramage.

La version de André Lotterer n’est pas « stock », elle n’est pas d’usine car sa puissance a été augmentée. D’origine son 5 cylindres 2,1l produit 305 ch, ici la puissance passe à 450 ch. De plus pour une meilleure sonorité, elle n’est équipée que d’une simple sortie d’échappement. La puissance est transmise aux 4 roues en permanence avec un différentiel central et arrière à verrouillage manuel.

L’empattement plus court de cette Sport Quattro par rapport aux Quattro classiques modifie drastiquement son comportement, son profil se voit également modifié. En terme de performances, elle ne réclame que 4″8 pour atteindre les 100 km/h, ce qui pour l’époque en faisait une véritable tueuse de Supercars.

Aujourd’hui André Lotterer peut conduire au quotidien son Audi Sport Quattro et bénéficier de cette superbe sonorité, ce qui constate avec ses week-ends lorsqu’il court chez DS Techeetah en Formule E.