Ce dimanche 7 septembre 2008, le Grand Prix de Belgique allait nous offrir une fin épique, un final d’anthologie parmi les meilleurs moments du sport automobile.

La F1 sait parfois offrir un final à couper le souffle, il n’en manque pas dans l’Histoire de la discipline. Parfois un contre-temps, un incident ou la météo s’en même et la course devient complètement folle.

Grand Prix de Belgique

Cette saison 2008, Felipe Massa (Ferrari) et Lewis Hamilton (McLaren) se disputent le titre mondial. Le Champion du Monde en titre est un peu effacé chez Ferrari, Kimi Räikkönen reste quand même un maître en la matière à Spa-Francorchamps.

Et en Belgique, on attend souvent une invitée de prestige, celle qui est capable de relancer une course : la pluie. Et elle arriva pour les ultimes boucles du Grand Prix, pour nous offrir un final dantesque…

Une course où Lewis Hamilton sera pénalisé de 25″ après course pour avoir eu un gain de temps en coupant la chicane (malgré la position rendue à Kimi Räikkönen), il perdra sa victoire sur tapis vert. Felipe Massa est déclaré vainqueur (Ferrari), Nick Heidfeld est second pour BMW.Sauber et Lewis Hamilton est relégué à la troisième place.